Abstract


Close Window



Antipsychotic Drug-Induced Movement Disorders

Pierre J. Blanchet

Abstract: Very early in the process of diagnosing abnormal involuntary movement (AIM) disorders, one can be rewarded by keeping a high index of suspicion for possible drug-induced causes, not only through a complete list of current medications, but also identification of the drugs the patient used to take and other possible offending medications that might be available from family members and other sources. Among drug-induced movement disorders, antipsychotic drugs and other dopamine receptor blocking agents occupy a central place. Their various acute and tardive motor complications provide the template of this short review. Movement disorders caused by antidepressants, lithium, antiemetics, antiparkinsonian agents, anticonvulsants, calcium channel blockers, sympathomimetics and others are only briefly covered in table form.

Résumé: Troubles du mouvement induits par les antipsychotiques. L’une des questions fondamentales dans le diagnostic et la prise en charge des troubles du mouvement est de déterminer si une médication est en cause. Ceci nécessite de toujours rester sur ses gardes et d’obtenir non seulement une liste complète de la médication actuelle mais aussi une histoire pharmacologique détaillée de la médication antérieure ou disponible auprès des proches ou d’autres sources. Les antipsychotiques et autres bloqueurs des récepteurs dopaminergiques occupent une place dominante au sein des troubles du mouvement iatrogènes. Les complications motrices tant aiguës que tardives qu’ils engendrent sont au coeur de cette courte revue. Les troubles du mouvement causés par les antidépresseurs, le lithium, les anti-émétiques, les anti-parkinsoniens, les anti-épileptiques, les bloqueurs des canaux calciques, les sympathomimétiques et divers autres agents sont abordés seulement sous forme de tableau.

Can. J. Neurol. Sci. 2003; 30: Suppl. 1 – S101-S107

 


 
For information about this web site e-mail to: journal@cjns.org
Copyright © 2002 Canadian Journal of Neurological Sciences. All rights reserved.