Abstract


Close Window



Listeria Spinal Cord Abscess Responsive to Trimethoprim-Sulfamethoxazole Monotherapy

Fabian H. Rossi, Jennifer White, Ronald Quisling, William J Triggs, Michael S. Okun

Abstract: Objective: To describe an alternative antibiotic regimen for the treatment of central nervous system Listeria monocytogenes infection. Background: Classical treatment of listeria infections of the brain and spinal cord has included ampicillin in combination with gentamicin and chloramphenicol. Antibiotic resistance to L. monocytogenes is extraordinarily low, and the combined risks of nephrotoxicity, ototoxicity, and agranulocytosis in an already critically ill patient make the potential use of trimethoprim-sulfamethoxazole monotherapy for coverage or treatment of listeria an important alternative. Methods: Case report. Results: A 58-year-old woman presented with a two-week history of progressive quadriplegia. Gadolinium enhanced MRI showed diffuse edema of the cervical and thoracic spine with ring-enhancing lesions. Cerebrospinal fluid and blood cultures both grew L. monocytogenes. Spinal cord biopsy of the lesion revealed inflammation with necrosis and also grew listeria. Intravenous trimethoprim-sulfamethoxazole (8 mg/kg in four divided doses) was administered for six weeks with resultant arrest of neurological symptoms and stabilization of the clinical course. Although the patient was quadraparetic she was able to be discharged to a rehabilitation facility. Conclusions: Trimethoprim-sulfamethoxazole monotherapy may be a potential alternative option for critically ill patients with central nervous system L. monocytogenes infection.

Résumé: Abcès de la moelle épinière à Listeria sensible au triméthoprim-sulfaméthoxazole en monothérapie. Objectif: De décrire un régime antibiotique alternatif pour le traitement de l'infection du système nerveux central par Listeria monocytogenes. Introduction: Le traitement classique des infections du cerveau et de la moelle épinière par Listeria comportait une combinaison d'ampicilline, de gentamicine et de chloramphénicol. La résistance de Listeria monocytogenes à l'antibiothérapie est très faible et les risques combinés de néphrotoxicité, d'ototoxicité et d'agranulocytose chez un patient en état critique font de la monothérapie par le triméthoprim-sulfaméthoxazole pour la couverture ou le traitement de la listeriose une alternative importante. Méthodes: Il s'agit d'une observation clinique. Résultats: Une femme âgée de 58 ans a consulté pour une quadriplégie progressive depuis deux semaines. La RMN rehaussée au gadolinium a montré un oedème diffus du rachis cervical et thoracique accompagné de lésions rehaussantes annulaires. Les cultures du liquide céphalo-rachidien et du sang étaient positives pour le Listeria monocytogenes. La biopsie de la lésion de la moelle épinière a montré de l'inflammation avec nécrose et la culture était également positive pour Listeria monocytogenes. La patiente a été traitée pendant six semaines au moyen de triméthoprim-sulfaméthoxazole intraveineux à raison de 8 mg/kg administré en quatre doses, avec arrêt des symptômes neurologiques et stabilisation de l'évolution clinique. Bien que la patiente était quadriparétique, elle a pu être transférée dans un centre de réadaptation. Conclusions: La monothérapie par le triméthoprim-sulfaméthoxazole peut être une option de rechange chez le patient atteint d'une infection du système nerveux central par le Listeria monocytogenes dont l'état est critique.

Can. J. Neurol. Sci. 2001; 28: 354-356

 


 
For information about this web site e-mail to: journal@cjns.org
Copyright © Canadian Journal of Neurological Sciences. All rights reserved.