Abstract


Close Window



Effect of Corticosteroid Therapy on Serum and CSF Malondialdehyde and Antioxidant Proteins in Multiple Sclerosis

M.S. Keles, S. Taysi, N. Sen, H. Aksoy, F. Akçay

Abstract: Objective: Multiple sclerosis (MS) is a disease characterised by perivascular infiltrates and demyelination of the white matter in the central nervous system. Although the precise cause of MS remains unknown, some investigations have been carried out on antioxidant mechanisms in these patients. Methods: In this study, malondialdehyde (MDA), as a lipid peroxidation marker, and ceruloplasmin (Cp) and transferrin (Trf), as antioxidant proteins, levels were determined in cerebrospinal fluid (CSF) and serum of 30 MS patients before and after corticosteroid therapy and in 20 control subjects. Transferrin and Cp levels were measured by the nephelometric method and MDA was measured spectrophotometrically. Results: Mean MDAserum and MDACSF levels were found to be highest in the pretreatment group and lowest in the control group. Although there was no significant difference in terms of serum Trf level, serum Cp was found higher in pre- and posttreatment groups than in the control groups. Ceruloplasmin and Trf levels of CSF were not detectable using the nephelometric method. A significant correlation was found between MDACSF and MDAserum in the pretreatment group (r=0.58). Conclusions: These data revealed that lipid peroxidation was increased in serum and particulary in CSF of MS patients and was reduced with corticosteroid therapy.

Résumé: Effet de la corticothérapie sur le MDA du sérum et du LCR et les protéines antioxydantes dans la sclérose en plaques. Objectif: La sclérose en plaques (SEP) est une maladie caractérisée par des infiltrats périvasculaires et une démyélinisation de la substance blanche dans le système nerveux central. Bien que la cause précise de la SEP demeure inconnue, des recherches ont porté sur les mécanismes antioxydants chez ces patients. Méthodes: Dans cette étude, les taux de malondialdéhyde (MDA), comme marqueur de la peroxydation lipidique, et de céruloplasmine (Cp) et de transferrine (Trf) comme protéines antioxydantes, ont été déterminés dans le liquide céphalorachidien (LCR) et le sérum de 30 patients atteints de SEP, avant et après la corticothérapie, et chez 20 sujets contrôles. Les niveaux de Trf et de Cp ont été mesurés par néphélométrie et les niveaux de MDA ont été mesurés par spectrophotométrie. Résultats: On a observé les niveaux moyens de MDA du sérum et du LCR les plus élevés chez le groupe de patients avant le traitement et les plus bas chez le groupe contrôle. Bien qu'il n'y avait pas de différence significative dans les niveaux de Trf sériques, les niveaux de Cp sériques étaient plus élevés chez le groupe SEP avant et après traitement que chez le groupe contrôle. Les niveaux de Cp et de Trf du LCR n'étaient pas détectables par néphélométrie. Il existait une corrélation significative entre les niveaux de MDA du LCR et du sérum chez le groupe SEP avant traitement (r=0.58). Conclusions: Ces données révèlent que la peroxydation lipidique était augmentée dans le sérum et surtout dans le LCR des patients atteints de SEP et était diminuée par la corticothérapie.

Can. J. Neurol. Sci. 2001; 28: 141-143

 


 
For information about this web site e-mail to: journal@cjns.org
Copyright © Canadian Journal of Neurological Sciences. All rights reserved.