Abstract


Close Window



Screening for Cerebellopontine Angle Tumours: Conventional MRI vs T2 Fast Spin Echo MRI

Joseph C. Dort, David Sadler, William Hu, Carla Wallace, Pierre La Forge, Robert Sevick

Abstract: Background: Unilateral audiovestibular symptoms are commonly seen in clinical practice and are rarely caused by retrocochlear pathology. However, clinicians are often required to rule out potentially serious causes of these unilateral symptoms. Gadolinium enhanced magnetic resonance imaging (GdMRI) is the most accurate test for detecting small cerebellopontine angle lesions and also screens the adjacent CNS structures. Its main disadvantage is the cost of the procedure. Methods: We studied 100 consecutive patients with both GdMRI and a newer MRI screening study utilizing unenhanced T2-weighted fast spin echo (fse) MRI. Acquired images were randomly assessed by a panel of three neuro-radiologists. Results: We found that the screening (fse) MRI was as sensitive and specific when detecting cerebellopontine angle tumors. Conclusions: We conclude that T2-weighted fse MRI is a safe and cost-effective alternative to GdMRI and offers better diagnostic utility when compared to auditory brain stem response (ABR) and CT scans.

Résumé: Dépistage des tumeurs de l'angle pontocérébelleux: comparaison de la RMN conventionnelle et de la RMN écho de spin rapide T2. Introduction: Des symptômes audiovestibulaires unilatéraux sont fréquemment observés en pratique clinique et sont rarement causés par une pathologie rétrocochléaire. Cependant, les cliniciens doivent souvent éliminer la possibilité que la cause de ces symptômes unilatéraux ne soit sérieuse. L'imagerie par résonance magnétique avec rehaussement par le gadolinium (GD-RMN) est l'examen le plus précis pour détecter les petites lésions de l'angle pontocérébelleux et également pour visionner les structures adjacentes du SNC. Son principal inconvénient est son coût. Méthodes: Nous avons étudié 100 patients consécutifs au moyen de la GD-RMN et une nouvelle technique de dépistage par RMN, la RMN écho de spin rapide T2 sans rehaussement (ésr). Les images acquises ont été évaluées au hasard par un groupe de trois neuroradiologistes. Résultats: Nous avons constaté que le dépistage par RMN (ésr) était aussi sensible et spécifique pour détecter les tumeurs de l'angle pontocérébelleux. Conclusions: Nous concluons que la RMN (ésr) est une alternative sûre et économique à la GD-RMN et comporte des avantages diagnostiques par rapport aux potentiels évoqués auditifs du tronc cérébral et à la tomodensitométrie cérébrale.

Can. J. Neurol. Sci. 2001; 28: 47-50

 


 
For information about this web site e-mail to: journal@cjns.org
Copyright © Canadian Journal of Neurological Sciences. All rights reserved.