Abstract


Close Window



Depressive Syndromes in Dementia

Lilian Thorpe, Bernard Groulx

Abstract: Background: Depressive syndromes in dementia are common, treatment is challenging and controlled intervention studies are small in number. The goal of this paper is to review known information about the etiology, epidemiology and treatment of these syndromes, as summarized at the recent Canadian Consensus Conference on Dementia. Methods: A number of Medline searches were performed (most recently updated in October 2000) using the subject categories dementia and depression, or apathy or emotional lability and other relevant articles were also reviewed. The background article was edited and amended at the Consensus Conference on Dementia. Final recommendations appearing in the summary article by Patterson et al were accepted by the group consensus process. Clinical discussion and informational updates were added for the current text by the authors. Results: Depressive syndromes, ranging in severity from isolated symptoms to full depressive disorders, increase in dementia. While clear-cut depressive disorder is increased in this population, sub-syndromal disorders are even more common and cause considerable distress. Antidepressant treatment may improve the quality of life in depressed, demented people, although it is less successful than in those without cognitive impairment and carries more risk of iatrogenic effects. Conclusions: Physicians should be alert to the presence of depressive syndromes in dementia. Depressive illness should be treated and, when necessary, referral should be made to an appropriate specialist. Treatment must minimize iatrogenic effects. Although there is some support for treatment of syndromes that do not meet criteria for depressive disorder or dysthymia, the first line of intervention in these situations should involve nonpharmacological approaches.

Résumé: Syndromes dépressifs dans la démence. Introduction: Les syndromes dépressifs sont fréquents dans la démence, leur traitement est un défi et il existe peu d'études d'intervention contrôlées. Le but de cet article était de revoir les connaissances sur l'étiologie, l'épidémiologie et le traitement de ces syndromes, conformément au résumé fait à la Conférence canadienne de consensus sur la démence. Méthodes: Des recherches dans Medline ont été effectuées (avec mise à jour en octobre 2000) utilisant la démence et la dépression comme catégorie de sujet ou l'apathie ou la labilité émotionnelle, et d'autres articles pertinents ont également été révisés. L'article de référence a été édité et amendé à la Conférence de consensus sur la démence. Les recommandations finales apparaissant dans l'article de Patterson et al sous forme de résumé ont été acceptées par consensus au sein du groupe. Les discussions cliniques et les mises à jour de l'information ont été ajoutées par les auteurs pour cette publication. Résultats: Les syndromes dépressifs, dont la sévérité va de symptômes isolés au syndrome dépressif, sont plus fréquents dans la démence. Bien que la maladie dépressive franche soit augmentée dans cette population, les formes mitigées sont encore plus fréquentes et causent beaucoup de détresse. Le traitement antidépresseur peut améliorer la qualité de vie chez les sujets déments qui sont déprimés, même si ce traitement est moins efficace que chez ceux qui n'ont pas de dysfonction cognitive et les risques d'effets iatrogéniques sont plus grands. Conclusions: Les médecins devraient être vigilants pour détecter la présence de syndromes dépressifs chez les patients déments. La maladie dépressive devrait être traitée et les patients devraient être dirigés en spécialité au besoin. Le traitement doit minimiser les effets iatrogéniques. Bien qu'il y ait des données supportant le traitement de syndromes qui ne rencontrent par les critères de la dépression ou de la dysthymie, l'intervention de première ligne dans ces situations devrait impliquer des approches non pharmacologiques.

Can. J. Neurol. Sci. 2001; 28: Suppl. 1 - S83-S95

 


 
For information about this web site e-mail to: journal@cjns.org
Copyright © Canadian Journal of Neurological Sciences. All rights reserved.