Abstract


Close Window



Surgical Treatment of Epilepsy in Pediatric Patients

Elaine Wyllie

Abstract: Surgery has become an accepted treatment modality for carefully selected adults with intractable focal epilepsy. More recently, increasing numbers of pediatric patients with intractable epilepsy are also being referred for surgical consideration. Key elements of surgical candidacy include medically intractable focal epilepsy, a localized epileptogenic zone, and a low risk for new postoperative neurologic deficits. The most common etiologies of the epilepsies in pediatric surgical candidates are malformation of cortical development and low grade tumor but some patients with childhood onset temporal lobe epilepsy due to hippocampal sclerosis also present for early surgery. Based on results from several recent pediatric surgical series, the chance for favorable seizure outcome after surgery is not adversely affected by young age, with seizure-free postoperative outcome reported for 60% to 65% of infants, 59% to 67% of children, and 69% of adolescents, compared to 64% reported in a large, predominantly adult series. Some subgroups of patients have higher percentages of seizure-free outcome, including those with hippocampal sclerosis or low grade tumor. In addition to seizures, developmental issues are also a major concern in children with intractable epilepsy. Few quantitative data are available, but some anecdotal experience suggests that surgical relief of catastrophic epilepsy may result in resumption of developmental progression after surgery, although the rate of development often remains abnormal. In one series, best developmental outcomes were seen in patients with earliest surgery and highest level of preoperative development. For each patient, the timing of surgery must be carefully considered, based on a full assessment of the relative risks and benefits, derived from a detailed presurgical evaluation.

Résumé:Le traitement chirurgical de l'épilepsie chez les patients d'âge pédiatrique. La chirurgie est maintenant un traitement établi chez des patients adultes bien choisis qui présentent une épilepsie focale résistante au traitement. Plus récemment, un nombre de plus en plus considérable de patients d'âge pédiatrique présentant une épilepsie résistante au traitement sont également référés pour évaluation chirurgicale. Les critères de sélection de ces patients pour la chirurgie sont une épilepsie focale résistante au traitement médical, une zone épileptogène localisée et un risque faible d'induire des déficits neurologiques par la chirurgie. Les étiologies les plus fréquentes chez les candidats à la chirurgie d'âge pédiatrique sont les malformations du développement cortical et les tumeurs bénignes. Certains patients qui ont une épilepsie temporale débutant dans l'enfance due à une sclérose de l'hippocampe sont également référés à la chirurgie. Les résultats de plusieurs séries récentes de cas chirurgicaux pédiatriques démontrent que le jeune âge n'influence pas la probabilité d'une réponse favorable au traitement chirurgical, une disparition complète des crises étant rapportée chez 60 à 65% des nourrissons, 59 à 67% des enfants, 69% des adolescents par rapport à 64% des adultes rapportés dans une série de patients en majorité adultes. Certains sous-groupes de patients, dont ceux qui ont une sclérose de l'hippocampe ou une tumeur bénigne, ont un meilleur pronostic chirurgical. En plus des crises, le développement est une préoccupation majeure chez les enfants présentant une épilepsie réfractaire au traitement. Il existe peu de données quantitatives, mais des expériences anecdotiques suggèrent que le traitement chirurgical d'une épilepsie catastrophique peut amener une reprise de la progression du développement après la chirurgie, même si la progression demeure souvent anormale. Dans une série, les meilleurs résultats au point de vue du développement étaient observés chez les patients qui avaient subi la chirurgie le plus tôt et qui avaient le niveau le plus élevé de développement avant l'opération. Le moment de la chirurgie doit être déterminé soigneusement en considérant tous les risques et les bénéfices à partir d'une évaluation détaillée de chaque patient avant la chirurgie.

Can. J. Neurol. Sci. 2000; 27: 106-110

 


 
For information about this web site e-mail to: journal@cjns.org
Copyright © Canadian Journal of Neurological Sciences. All rights reserved.