Abstract


Close Window



Difference of Disability Between Electrophysiologic Subgroups of Essential Tremor

M. Cenk Akbostanci, Sedat Ulkatan, Aytaç Yigit, Nursel Aydin, Nermin Mutluer

Abstract: Objective: The aim of the study was to test the validity of the controversial subdivision of essential tremor (ET) patients into electrophysiological subgroups. Methods: We evaluated a hundred patients with ET using surface electromyographic (EMG) recordings of antagonist forearm muscles and distinguished three groups: the first group showed synchronous activity of antagonistic muscles, the second showed alternating activity of antagonist muscles; and the third group consisted of patients whose EMG recordings were not compatible with the other two groups. We compared patients with synchronous and alternating activity in terms of sex, age at onset, duration of illness, family history of tremor, symmetry and frequency of tremor, and the scores of a disability scale. Results: The only significant difference between the patients with synchronous and alternating activity was that the patients with synchronous activity were more disabled. Conclusion: This result adds to the evidence for distinct electrophysiological subgroups of ET with distinct clinical properties.

Résumé: Différences dans le degré d'invalidité entre des sous-groupes électrophysiologiques de patients présentant un tremblement essentiel. But: Le but de cette étude était d'évaluer la validité d'une subdivision controversée des patients présentant un tremblement essentiel (TE) en sous-groupes électrophysiologiques. Méthodes: Nous avons évalué cent patients présentant un TE au moyen d'enregistrements électromyographiques (ÉMG) de surface des muscles antagonistes de l'avant-bras et nous les avons divisés en trois groupes. Le premier groupe avait une activité synchrone des muscles antagonistes alors que le second avait une activité alternante des muscles antagonistes. Le troisième groupe était composé de patients dont l'enregistrement ÉMG n'était pas compatible avec ceux des deux autres groupes. Nous avons comparé les patients présentant une activité synchrone à ceux qui présentaient une activité alternante quant au sexe, à l'âge de début, à la durée de la maladie, à l'histoire familiale de tremblement, à la symétrie et à la fréquence du tremblement ainsi qu'au score à l'échelle d'invalidité. Résultats: La seule différence significative entre les patients présentant une activité synchrone et une activité alternante était que les patients présentant une activité synchrone avaient un degré d'invalidité supérieur à ceux qui présentaient une activité alternante. Conclusion: Ces observations sont en faveur de l'existence de sous-groupes électrophysiologiques distincts, avec des caractéristiques cliniques distinctes, chez les patients atteints de TE.

Can. J. Neurol. Sci. 2000; 27: 60-64

 


 
For information about this web site e-mail to: journal@cjns.org
Copyright © Canadian Journal of Neurological Sciences. All rights reserved.