Abstract


Close Window



Pseudo-Myasthenia Gravis and Thymic Hyperplasia in Graves’ Disease

Michael W. Nicolle

Abstract: Background: Diagnostic confusion between thyroid disease and myasthenia gravis (MG) can arise because the two may have similar clinical features, and also because of the more frequent coexistence of these autoimmune disorders in the same individual. In MG, autoantibodies directed against the acetylcholine receptor result in muscle weakness. Thymic pathology is well recognized in MG, with thymic hyperplasia frequent in early onset MG and thymoma more common in later onset MG. In Graves' disease, autoantibodies against thyroid antigens result in hyperthyroidism. A seldom-recognized feature of Grave's disease is the occurrence of an enlarged thymus (thymic hyperplasia) on chest CT, or of thymic lymphoid hyperplasia pathologically. Case study: This report describes a case in which the discovery of a mediastinal mass during imaging of the thyroid, and the presence of myasthenic-like symptoms, in a patient with Graves' disease prompted investigations into whether the patient also had MG. Results: Despite symptoms which strongly suggested MG, subsequent investigations did not confirm the diagnosis, and treatment of Grave's lead to a resolution of the symptoms and regression of the thymic enlargement seen on CT. Conclusions: The case study highlighted clinical similarities between Grave's disease and myasthenia gravis which might cause diagnostic confusion, and also the investigations which are useful in order to differentiate the two diseases. In addition to common clinical features, the autoimmune diseases Grave's disease and myasthenia gravis may both produce radiological thymic enlargement.

Résumé: Pseudo-myasthénie grave et hyperplasie du thymus dans la maladie de Graves. Introduction: Il peut exister de la confusion entre la maladie thyroïdienne et la myasthénie grave (MG) quant au diagnostic parce que les deux entités peuvent avoir des caractéristiques cliniques similaires et également à cause de la coexistence plus fréquente de ces deux maladies auto-immunes chez le même patient. Dans la MG, des auto-anticorps dirigés contre les récepteurs de l'acétylcholine induisent une faiblesse musculaire. La pathologie thymique est bien reconnue dans la MG, les patients présentant fréquemment une hyperplasie du thymus dans la MG à début précoce et le thymome est plus fréquent chez les cas à début tardif. Dans la maladie de Graves, les autoanticorps dirigés contre des antigènes thyroïdiens induisent une hyperthyroïdie. Une manifestation de la maladie de Graves qui est rarement reconnue est la présence d'un thymus augmenté de volume (hyperplasie thymique) au CT du thorax ou d'une hyperplasie lymphoïde thymique à l'anatomopathologie. Étude de cas: Nous rapportons le cas d'un patient atteint de la maladie de Graves chez qui la découverte d'une masse médiastinale à l'imagerie de la thyroïde et la présence de symptômes ressemblant à la myasthénie ont motivé l'investigation de la possibilité que le patient ait également une MG. Résultats: En dépit de symptômes suggérant fortement la présence d'une MG, l'investigation n'a pas confirmé ce diagnostic et le traitement de la maladie de Graves a induit une résolution des symptômes et la régression de l'hypertrophie du thymus a été démontrée par CT scan. Conclusions: Cette étude de cas souligne les similitudes cliniques entre la maladie de Graves et la myasthénie grave, ce qui peut provoquer de la confusion quant au diagnostic, et indique également les investigations qui sont utiles pour différencier les deux maladies. En plus d'avoir des caractéristiques cliniques communes, ces deux maladies auto-immunes peuvent toutes deux donner des images radiologiques d'augmentation de volume du thymus.

Can. J. Neurol. Sci. 1999; 26: 201-203

 


 
For information about this web site e-mail to: journal@cjns.org
Copyright © Canadian Journal of Neurological Sciences. All rights reserved.