Abstract


Close Window



Historical and Clinical Features of Psychogenic Tremor: a Review of 70 Cases

Yun J. Kim, Anthony S.-I. Pakiam and Anthony E. Lang

Abstract: Objectives: To review the clinical characteristics and associated features found in patients with psychogenic tremor. Methods: Ten-year retrospective review of charts of all patients and videotapes of fifty-one patients diagnosed by the senior author as having psychogenic tremor. Results: Seventy patients fulfilled the diagnostic criteria for clinically definite psychogenic tremors. Psychogenic tremors usually started abruptly (73%), often with the maximal disability at onset (46%), and then took static (46%) or fluctuating (17%) courses. Psychogenic tremors usually started in one limb and spread rapidly to a generalized or mixed distribution. Spontaneous resolution and recurrence, easy distractibility together with entrainment and response to suggestion were characteristic features. Presence of functional symptoms and signs and refractoriness to conventional antitremor drugs were common. Conclusions: Psychogenic tremor is generally not a diagnosis of exclusion. The presence of characteristic features on history and especially clinical examination can permit an accurate diagnosis and avoid unnecessary investigations.

Résumé: Caractéristiques historiques et cliniques du tremblement psychogène: revue de 70 cas. Objectifs: Nous revoyons les caractéristiques cliniques et les manifestations associées observées chez les patients atteints de tremblement psychogène. Méthodes: Nous avons procédé à une revue rétrospective des dossiers de tous les patients et aux enregistrements vidéo de cinquante et un patients chez qui l'auteur senior a posé un diagnostic de temblement psychogène. Résultats: Les critères diagnostiques cliniques du tremblement psychogène étaient présents chez soixante-dix patients. Le tremblement psychogène commençait habituellement abruptement (73%), donnant lieu souvent à une invalidité maximale au début (46%) avec une évolution stable (46%) ou fluctuante (17%). Les tremblements psychogènes commençaient habituellement dans un membre et se propageaient rapidement en une distribution généralisée ou mixte. La résolution spontanée et la récidive, la distractibilité ainsi que l'entraînement et la réponse à la suggestion étaient des manifestations caractéristiques. La présence de symptômes et de signes fonctionnels et le fait que le tremblement soit réfractaire aux médicaments antitremblement étaient fréquents. Conclusions: Le tremblement psychogène n'est généralement pas un diagnostic d'exclusion. La présence de manifestations caractéristiques à l'histoire et surtout à l'examen clinique peut permettre un diagnostic exact et éviter des investigations inutiles.

Can. J. Neurol. Sci. 1999; 26: 190-195

 


 
For information about this web site e-mail to: journal@cjns.org
Copyright © Canadian Journal of Neurological Sciences. All rights reserved.